L'ANGELIQUE

1992

mosaique images

PRÉSENTATION

Nous avions perdu notre régard de femme. Nous étions assises là depuis longtemps. A regarder couler nos désirs, nous en avions perdu nos envies. L'espace clos nous ressasse ses souvenirs indélébiles et déformés.

Seules.

Nos corps seules peuvent encore se mouvoir, s'émouvoir.

Rétrécisser l'espace ! Nos corps bougeront encore, riront en coeur au risque insensé de donner corps à nos folies.

A la folie.

Il y a peut-être un homme  qui reste accroché à nos rêves.

Jean-Michel Rivinoff

 

Duo pour deux femmes et un musicien. Michel Mandel et sa clarinette basse sont des acteurs à part entière, toute la période de recherche ayant été commune.

 

L'Angélique est certainement une pièce sombre, mais ce n'est pas une pièce désespérante. Le malheur n'a qu'un moyen de se surmonter lui même qui est de se transfigurer dans le tragique, le tragique devant être comme un grand coup de pied au malheur.

Il serait faux de croire que ce spectacle plaide pour la soumission à la fatalité. Pièce révolte au contraire, elle pourrait même comporter une morale de la sincérité.

J'emprunterai à Camus cette réfléxion à la fois toute simple et pourtant difficile à faire exister dans notre quotidien à tous.

"Si l'homme veut être reconnu, il lui faut dire simplement qui il est. S'il se tait ou s'il ment, il meurt seul, et autour de lui il est voué au malheur. S'il dit vrai au contraire, il moura sans doute, mais après avoir aidé les autres et lui même à vivre"

Anne-Marie Pascoli

 

 

 

Itinéraire :

Théâtre de Roanne (42) - Création

Amphithéâtre de Pont de Claix (38)

Espace 600 - Grenoble (38)

Beaubourg - Paris (75)

Maison des Allobroges - Cluses (74)

MJC Polygone - Valence (26)

Ciné-Théâtre de Tournon (07)

Tournée au Pays-Bas (Groningen, Amsterdam et Nejmegen) ...



DISTRIBUTION

Chorégraphie : Anne-Marie Pascoli

Assistant à la mise en scène : Jean-Michel Rivinoff

Danse : Christine Olivo et Anne-Marie Pascoli 

Musique : Michel Mandel

Son : Alain Liette

Décor : Giuseppe Masciave

Lumière : Léo van Cutsem

Costumes : Sophie et Valérie Legarroy

Photo : Pierre Duvert

 




mosaique images

PHOTOS