" TOUTE CRITIQUE EST CRITIQUE DE L’ŒUVRE ET CRITIQUE DE SOI-MÊME ; POUR REPRENDRE UN JEU DE MOT DE CLAUDEL, ELLE EST CONNAISSANCE DE L’AUTRE ET CO-NAISSANCE DE SOI-MÊME AU MONDE. "

ROLAND BARTHES, ESSAIS CRITIQUES.

mosaique images

LES PRESSES

photo presse

LE ROI SE MEURT ET LA BASSE COURT

2004

« Un pur moment de féerie

A l’heure où d’autres artistes font rimer chorégraphie avec atonie ou photocopie, l’irremplaçable Anne-Marie Pascoli continue de tracer sa voie, celle d’une danse touchante, organique et nourries d’ambitieuses matières chorégraphiques.

Elle avait, la saison passée, investi divers lieux de patrimoine (…). Ces rencontres donnèrent naissance au féerique et hybride Le Roi se meurt et la Basse court … et se poursuivent cette semaine au Musée de l’Ancien Evêché. C’est gratuit et absolument immanquable. »

Hugo Gaspard, Le Petit Bulletin, n° 478 du 14 au 21 avril 2004


photo presse

DUBUFFET / MATIERES DENSES

2002

"(...) Matières Denses a été crée après un long travail de connaissance artistique et surtout de perception, à partir de l'oeuvre de Jean Dubuffet (...).

Indéniable réussite,  Matières Denses pourrait pourtant paraître en bien des points paradoxal. Car si elle repose bien sur l'improvisation, la création est néamoins très structurée et très écrite. Et est en fait un nouveau travail sur la contrainte, non plus physique comme précédemment, mais plus psychologique, qui pousse les interprètes à se questionner, réagir et agir. En le libérant des contraintes de l'exercice imposée, Pascoli les laisse prendre une part essentielle dans la chorégraphie, en leur permettant de laisser libre cours à une créativité qu'ils ont pleinement et personnellement nourrie des travaux de Dubuffet. (...)"

Hugo Gaspard - le Petit Bulletin, n°388, du 17 au 24 avril 2002

 


photo presse

ET APRES?!

2001

"Et Après!? : Une Performance à Couper le Souffle.

(...) Sur scène, trois danseurs et un comédien maîtrisent leur sujet à la perfection : le corps. Une démonstration éblouissante.

(...) Impressionnant, voilà le mot qui caractérise le mieux la prestation, ou plus justement la performance offerte par les danseurs de la Compagnie Pascoli dans Et Après !?.

(...) Silence dans la salle, la musique fellinienne de carrousel, mi-entraînante, mi-angoissante, s'est tue, le comédien aussi. Le public retient son souffle pour profiter au mieux de la beauté qui émane de la scène."

Laurence Buffie - Le Progrès, Lyon - 22 novembre 2002

mosaique images